mardi 9 décembre 2008

Dédicace et rencontre...











Dédicace…

Vendredi 28 novembre, première dédicace de ma vie. J’étais dans une angoisse panique face à cette nouvelle expérience et puis finalement on s’habitue et on se prend vite au jeu. J’ai énormément apprécié le personnel du magasin qui m’a très bien accueilli et qui m’a d’ailleurs réinvité pour une autre séance de dédicace… J’ai fait de très belles rencontres également qui se reconnaîtront et j’ai hâte de renouveler l’expérience. Moment unique dans une vie !

Rencontre…

Alors lundi 1er décembre rencontre avec des élèves de Stanislas, tout d’abord jeune (11 à 14 ans), très bonne expérience, incroyable, ils étaient très attentifs, ont tous voulu lire des textes, et étaient vraiment très intelligents pour leur âge. Très bon moment passé en leur compagnie !

L’après-midi, rencontre avec des élèves de seconde. Là, c’était plus pittoresque puisque j’ai été pris de court j’ai envie de dire, je ne savais pas pourquoi j’étais là et ce que je devais faire, donc finalement ce fut une expérience certainement plus riche pour moi que pour eux mais bon ça me permettra de faire mieux la prochaine fois aussi…

J'ai eu quelques invitations à plusieurs autres évènements qui viendront s'ajouter après confirmation sur ce blog. D'autres part le livre sera bientôt disponible sur la Fnac et Amazon et dans 99% des librairies sur commande...

Le recueil continue donc son chemin...

mardi 25 novembre 2008

Lumières d'ombre


















Ô ma belle étoile,
Protège-moi de ces trous noirs,
Qui m’emportent dans l’oubli.
Je veux lever le voile,
Trouver ma Voie lactée. Je veux croire,
Pénétrer l’astre, l’absolu de mon esprit.

D’une vie de ça et de moi,
Maniaco-dépressif est mon surmoi.
Mais aussi d’état pathétique et névrotique,
Et de délires quasi psychotiques.
Sigmund, la méridienne m’appelle…

Exquis confident,
Du style précédent,
Mes moires sont au plus bas. Alors reste où tu es,
Divin divan, qui ne m’a toujours pas invité.

La cène inéluctable,
Espérons que la Joconde inévitable.
Léonard, l’existence vaine sans demoiselles…

Ma vie aux deux visages,
Touchera un héritage.

Et répondra : « bonjour, bonsoir, bonne nuit, adieu ».


(Texte déposé sous copyright)


En dédicace le 28 et le 29 novembre au Monoprix de Saint Raphaël

mardi 28 octobre 2008

Point de vente

Le livre se diffuse dans plusieurs point de vente, tout doucement mais surement régionalement.

Ainsi on peut se le procurer aux adresses suivantes :

Saint Raphaël :

Presse de Valescure (CC Golf Valescure)
Presse du XVème corps (En face lycée Saint-Exupéry)
Kiosque Diffusion, sur la promenade René Coty (En face de l'excelsior)
Centre Leclerc (bientôt disponible)

[Une dédicace est prévu au centre commercial Monoprix de Saint Raphaël le 28 et 29 novembre de 15h à 19h]

Fréjus :

Provence presse (En face collège Léotard)
Presse de la Tour de Mare
Librairie Charlemagne(date à confirmer)

Chaumont :

Centre Leclerc (bientôt disponible)

Internet :

Alapage, Amazon, Chapitre.com...

Priceminister :

Jeux d'écrits intimes

4000 visites

dimanche 26 octobre 2008

Hymne mortel












Je suis l’hymne mortel,
Malade du silence.
L’enzyme accessoire,
De la pointe de mon épée,
Je vous chuchoterai,
Dans la tête,
L’existence.

La fatalité ne m’atteindra pas,
Je suis l’hymne mortel,
L’ixième, l’énième,
Hybride,
Éosinophile.
Le choix, je ne l’ai pas,
Janus me regarde, ne l’oublions pas.

La vie,
Envie de vomir,
Je suis l’hymne mortel.
Rejetée la rage,
On ne compte plus les pages.
Survivre pour l’infini,
C’en est fini.

Trouver l’élixir,
À l’échelle d’un cosmos,
Se dire le dessein,
Je suis l’hymne mortel,
D’un univers de court terme,
Pour vous conter,
Pour avancer.

Les grottes m’ont appris,
Secret, secret,
Sans mystifier,
Il faut évoluer.
Je suis l’hymne mortel,
Sur le plan physique :
Léviter !

Dieu du commencement,
Homme aux deux visages,
Chaos,
Passé, avenir,
Gardiens des portes, des clés,
Je suis l’hymne mortel,
Il est éternel.

Déceptions,
Des illusions,
Tourner la manivelle,
Moi, je m’en fous !
Car sans cacher l’exception,
Je suis : l’immortel !

(Texte déposé sous copyright)

jeudi 9 octobre 2008

Site officiel


Site officiel lançant le bon de commande du livre cette fois-ci jusqu'au 30 octobre à un tarif préférentiel... Le livre est expédié dès l'encaissement du paiement et livrable dans les 48h avec numéro de suivi.

Pour tous ceux qui aiment les mo(aux)ts et les partager, pour tous ceux qui aiment à croire que la poésie à sa place dans la littérature contemporaine, pour ceux qui pensent que lire n'est pas inutile, pour ceux qui veulent découvrir un esprit fantasque venez vous laisser tenter par l'inconnu...

Contact : christopher.minot@free.fr


Stanne fait peau(mme) neuve !



Nouvelle peau pour l'artiste peintre Stanne et son nouveau site que vous pouvez découvrir à cette adresse : http://www.stanne-h.eu/

mardi 2 septembre 2008

MiS à morT















Souffrir, mourir,
Pour un sourire.
Imaginer le pire :
Se mentir.

Sonna l’heure !
C’est trompeur,
Et flatteur.
Un malheur…

D’un amour égaré,
Sur le sol délaissé,
Pour un autre préféré
De moi, je suis blessé.

Torturé, solitaire,
Trappe mortuaire,
Là, sur ma chair,
Se délecte l’amer.

Mon amour,
Mis à mort,
Sur mon corps,
S’acharne le sort.

Tu avais tort,
Tout est mis à mort,
Mon amour.
Et de ça, j’aimerai m’exore !


(Texte déposé sous copyright)

dimanche 17 août 2008

Trouble jeu

(Un texte qui exprime bien mon état d'âme en ce moment, le recueil a une nouvelle fois pris du retard à cause des vacances du mois d'août ainsi le livre est fini mais il reste à l'imprimer, je ne manquerai pas de vous tenir informer...)






Les cris dans l’eau se verront sans reflet,
Comme la misère du monde abandonnée.
L’immensité du silence à mes pieds,
Résonne comme un écho non oxygéné.
Le noir est la couleur que je perçois,
Comme je sais que la solitude est à moi.
Victime du néant,
Se créent inlassablement les marques de mon sang.
À chaque trace faite sur le chemin,
Je sais qu’à chaque instant,
Les flammes peuvent arrêter la plume,
Peuvent arrêter l’existence qui dans le ciel se consume.
Je ne connais que trop bien les ombres solitaires,
Et la chute me semble si familière…
Si l’espoir doit partir en fumée,
Je l’accepterai.
Mais si métamorphose du fluide en feu doit s’opérer,
Sans hésiter dans la braise je survivrai,
Pour que sans capitulation,
L’oiseau écarlate arrive à chaque génération.
Alors, je renaîtrai de mes cendres,
Où il me faudra réapprendre :
« Aimer vivre,
Rester libre. »


(Texte déposé sous copyright)

vendredi 11 juillet 2008

TABLE


















Résultat du sondage pour la couverture du recueil : 75 % aime! Soit à la folie (27%) ou beaucoup (48%) contre 25 % qui n'aime pas vraiment. C'est à dire un peu (19%) et pas du tout (6%). Merci à tous d'avoir voté et d'être favorable à la majorité!

Voilà déjà plusieurs semaines que je parle du recueil et voici de nouvelles informations sur celui-ci. Il devrait sortir en septembre... Les bons de précommande seront donc lancés très prochainement. Le prix devrait être de 15 € au lieu de 17 € par la suite.

Pour vous donner un avant goût du recueil, voici les textes que celui-ci contiendra. Je vous laisse le choix de choisir les titres des prochains textes que vous souhaitez voir publier sur ce blog. Ainsi dans vos commentaires n'hésitez pas à me dire le titre du texte que vous voulez voir. J'en mettrai un à peu près toute les semaines. J'espère vous donner encore quelques informations sur le recueil très prochainement.

Poétiquement vôtre,

Chris


Table :


AS DE PIQUE

Spirale
Coma
Système
No sens
Accoutumance
Pas en vie
Quand tous les mots sont déjà pris...
Clic clac
Comme la bête...
Il est surgi de nulle part
Conscience littéraire
Échec et Mat !
Petit prince


AS DE COEUR

Sérendipité
Âme perdue
Cent complexes
Sorry
J’ai si...
Incertitude
Thé ou café ?
Des hauts et débats
Le collectionneur
Conjugaisons
Pépins... de pommes
Et même si...
Petit prince II

AS DE TRÈFLE

S...
Démence passagère
Feux d’artifice
« Why, why not ! »
Lumières d’ombre
L’intransparence
Dans ma coque...
Verte tige
Contre-indications
Vision optimiste sur condition pessimiste
MiS à morT
Memento Mori
Petit prince III

AS DE CARREAU

1789
Réflexions
Approche la saison
Qui perd gagne...
Quintessence...
Mal l’amertume
Saigner n’est pas gagner !
Nuits blanches
Trouble jeu
Je pense... mais qui suis-je ?
Hymne mortel
Muraille d’encre de Chine...
Transfiguration

JOKER

Jeux d’écrits intimes– Dédicace

3000 visites

Muraille d'encre de Chine...















À ta cime, s’abattent les cartes de ton jeu de 32 traces.
À ton front comme l’aurore qui se lève, toi, tu t’éveilles.
Les richesses aux oreilles, bien sûr, toi, tu délaisses,
Et par trois fois se plisse à ton cou cette merveille.
À l’empire du Soleil-Levant, cher à ton coeur,
Avec ta main, tu m’as dit : « n’aie pas peur ».
À l’empire du Milieu, ta main tendue vers les cieux,
Tu m’as dit que s’accomplisse l’exaucement de mes voeux.

(SIDDHÂRTA GAUTAMA DIT BOUDDHA)

Le bonheur est comme l’eau entre les doigts
Juste un instant dans les mains en peine,
Dès qu’on veut le saisir, il n’est plus là.
On ne possède pas les choses, ce sont elles qui nous détiennent.
Quand on veut se les approprier, on les gâche sans détour,
Quand on les libère, on en est maître pour toujours.

(PHILOSOPHIE DITE ZEN)

Discipline libérée, de croyances non fondées,
Esprit vacuité, métaphysique exorcisée,
L’esprit sera vierge pour celui qui veut penser !
Chemin de vérité, ramène à l’unité.
Le sage a dit : « vive la liberté ! ».
Seule l’expérience est exigée, jusqu’à en être illuminé.

(PLÉNITUDE INTENSE DITE NIRVANA)

Mais tu vois, je ne suis ton chemin.
Strass, fuis mon destin.
Les mots exutoires,
D’un monde illusoire,
Se forment et se dressent,
Comme un rempart en ivresse,
Aux meurtrières ouvertes,
Pour celui qui moleste…
De ma tour de rêveur, les mots enchanteurs,
Protègent mes heures de la douleur…
Défense dite : « Muraille d’encre de Chine… »


(Texte déposé sous copyright)

jeudi 26 juin 2008

Coma















Corps en état d’immobilisation,
Précédé d’un moment d’hésitation,
Silencieux, je fais mon black-out.
Chut ! Conscience en perdition…

Sommeil profond,
Appel d’une vocation,
Rien de mauvais, rien de bon,
Véritable délectation !

Dedans, étendu, yeux fermés, en dégradation.
Dehors, planant, sans peur, en élévation.
Incroyable transformation.

« Conséquence : … sentiment de réduction ! »

Simple fascination,
Devenue moyen de compensation,
Conscient de rien, conscient de tout,
Respirer est ma malédiction.

Simple observation ? Une illumination ?
Où c’est juste mon imagination ?

Sans provocation, mon état est une bénédiction.
Sentir ce monde est une révolution !

Tiens, sensation un peu brouillon,
Passons ! Mon acte n’est pas abdication.
Je m’éloigne. Je tourne en rond…

« Résultat : … c’est une profanation ! »

C’était trop long… Pas assez bon…
Cela n’a plus d’importance, j’ai eu une révélation…


(Texte déposé sous copyright)


[Photo extraite du "Myspace" de Nathalie Rheims ]

dimanche 8 juin 2008

S...



















S… vais-je prononcer ton nom ?
S… n’est-ce pas blasphémation ?
S… au bout de trois lignes on peut le dire ?

S… tourbillon de la pensée.
S… sans jamais s’arrêter, sans arrêt.
S… je vais finir par t’écouter.
S… je vais te suivre sans une question posée.

S… sinon ne se serait pas gêné pour m’abandonner.
S… sentiment d’être aimé.
S… ne t’inquiète pas, je vais t’entretenir.

S… enlève-moi ma virginité.
S… viens chez moi sans sonner.
S… sous ton manteau, je te déteste.
S… à vrai dire, tu es inceste.

S… après m’être confié à toi…
S… quand je n’ai plus rien tu fais quoi ?
S… tu rejettes ton enfant et pire…

S… en fait tant d’initiales tu peux incarner, mais…
S… tu ne joueras pas avec moi ce soir, j’ai gagné.
S… à la fin on peut le dire.

S… abominable en fait dans ce texte c’est la Secte.


(Texte déposé sous copyright)

dimanche 1 juin 2008

Dans ma coque...











Quand je respire, ils se moquent !
Plutôt que de naître, que le grand crique me croque !

Et quand je rentre, je fais : « Toc, toc, toc ! »
Dans cette demeure, au style baroque.

Tout ça pour finir en toque,
Épitaphe et puis toc !

Parfois fier, comme un coq,
Des fois faible, comme une loque.

C’est comme ça, c’est comme ça, que ça se passe dans ma coque.
(Dans ma coque, dans ma coque, dans ma coque, dans ma coque.)

Quand on se voit, on se braque en bloc.
Les murs croient que j’ai des T.O.C.
À présent pour me parler, on m’invoque.
Et c’est là qu’alors, je suffoque.

Silhouette au reflet : c’est le choc,
Ma chambre remplit de médoc.
Sous la terre on m’évoque,
Et mon esprit, au-dessus de Bangkok.

Nos deux corps en coloc,
Se retrouvent sous cette bicoque.
Et des poignées, j’en ai quatre en stock,
Ainsi libre, ma pensée est un roc !

Sans équivoque, c’est comme ça, c’est comme ça que ça se passe dans ma coque…


(Texte déposé sous copyright)

samedi 24 mai 2008

No sens













Bonsoir, au revoir,
Formule de politesse.
Soleil, la lune,
Deux planètes qui se délaissent.

No sens

Merci, de rien,
Je fais ce qu’il convient.
Sur Terre, en l’air,
Je vis comme il se doit.

No sens

Un père, une mère,
Deux esprits qui se complètent.
L’eau, le feu,
Deux éléments qui se détestent.

No sens

Un homme, une femme,
Je fais ce qu’il me convient.
Le jour, la nuit,
Je vis comme je me le dois.

No sens

La vie, la mort,
Deux concepts qui valent rien.
Vénus et mars,
Deux planètes qui s’entendent bien.

No sens

Remords, regrets,
Fais-je ce qu’il convient ?
Assis, debout,
Suis-je comme il se doit ?

No sens

L’amour, la haine,
Deux sentiments qui se délectent.
Le bonheur, le malheur,
Deux contrastes qui se répètent.

No sens

Dieu, Satan,
Fais-je ce qu’il convient ?
Le mal, le bien,
Suis-je comme il se doit ?

No sens


(Texte déposé sous copyright)

2000 visites

dimanche 18 mai 2008

Couverture du recueil



















Je vous annonçais il y a quelques temps que je mettrai la couverture du recueil en ligne, en voici un aperçu! (J'ai refait moi-même la couverture rapidement car la maquette étant de très haute résolution, en la mettant en ligne on la voyait flou).

J'ai aimé l'idée de cette couverture car elle correspond au titre je trouve, avec tour à tour le "Jeux", le "Je", "L'intimité" et la tolérance (entre autre) dans le ton des couleurs de l'arc-en-ciel. J'espère qu'elle vous plaira.

La couverture du recueil a été une longue mise à l'épreuve, croyez-moi et elle est passée par plusieurs idées n'ayant finalement pas abouti. Ainsi, je suis très fier de vous présenter l'oeuvre de l'artiste-peintre : "Stanne".

Un petit sondage est d'ailleurs mis en place en bas de page. Alors qu'en pensez-vous?

Je voulais aussi vous dire qu'il y a 5 étapes à la réalisation du recueil, ainsi je mettrai sur cet article l'avancement du recueil.

Etape 1/5 : Couverture, et 4ème de couverture. (Terminé)

Etape 2/5 : Correction orthographique du recueil. (Terminé)

Etape 3/5 : Mise en page du recueil. (Terminé)

Etape 4/5 : Démarche administrative, bon de précommande (vente du livre à prix réduit pour les plus rapides d'entre vous).

Etape 5/5 : Impression du recueil.

lundi 12 mai 2008

Et vous?



Un sujet sensible, et sans vouloir faire du militantisme, je pense que c'est important d'en parler et vous?

Voici l'adresse du site rsf qui explique un peu la situation "dramatique", j'ai envie de dire qui se passe en ce moment. Je suis pour le pacifisme et j'offre sur ce blog cette vidéo pour s'adonner à la réflexion et connaître votre avis.

http://www.rsf.org/

"Qu'en pensez-vous? Faut-il rester les bras croisés?"

samedi 10 mai 2008

Stanne : "artiste des désirs"


Je vous l'annonçais il y a quelques temps, une grande artiste que j'admire beaucoup à accepter de faire la couverture de mon livre, il s'agit de Stanne. Une artiste admirable qui constitue son oeuvre principalement autour de la pomme, figure emblématique et enigmatique...

Ayant une certaine "obsession" pour l'image de la pomme et les couleurs saturées, je ne pouvais qu'être conquis par son oeuvre et je remercie le destin d'avoir permis que nos chemins se croisent.

J'espère que ses oeuvres vous plairont, je vous mettrais d'ici peu la couverture sur le blog, les ponts de mai retardant la mise en ligne... Merci à mon éditeur de faire le pont :-)

Un sondage également sera mis pour que vous me disiez ce que vous pensez de la couverture.

P.S: les liens sont ajoutés pour les personnes ayant déjà fait un article sur moi sur leur blog (ce dont je suis au courant en tout cas!), alors si vous aussi vous voulez créer un article sur moi dans votre blog, merci de me le faire savoir pour que j'ajoute le lien de votre blog!

Le site internet de Stanne : http://www.stanne-h.com

lundi 5 mai 2008

Thé ou café ?





Thé ou café ?
Pourquoi choisir ?
Le thé pour la vie sans fin.
Le café pour la vie sans faim.
Thé ou café ?
Pourquoi choisir ?

Une envie, un désir raffiné :
Thé vert parfumé.
Une envie, un désir illico,
Là, tout de suite : espresso.

Ce matin, c’est le thé qui m’emporte,
Une tasse pour la vertu et
Une autre pour s’exalter…

Ce soir, c’est un bol de café qui l’emporte,
Café bien corsé, moulu, bien serré,
Avec filtre, obligé…

Thé ou café ?
Faut-il choisir ?

Une envie, un désir prémédité :
C’est en grains qu’il arrive préparé.
Une envie, un désir d’immortalité :
Thé rare pur : Ceylan… à trouver.

Au crépuscule, pomme cannelle,
Infusion, c’est léger,
Car la migraine arrivée…

À l’aurore, un soluble noir sans ocelle.
Dans l’eau trouble versé,
Une cuillère à la main, c’est sucré…

Thé ou café ?
Que vais-je choisir ?

En tout cas pour moi pas de déca,
Je préfère ceux de Sumatra.
Ou café doux,
Pour ralentir le coup.

Et le thé chinois,
Dans ma tasse il se noie.
Le basique,
Reste un grand classique.
L’oriental,
Est encore au stade expérimental.
Le parfumé,
J’aime les sophistiqués.
Et les thés verts,
Je suis expert…

Je suis conquis,
Mais thé ou café,
J’ai quand même choisi
Ce que je prendrai…


(Texte déposé sous copyright)

(Un texte sous métaphores, cherchez bien, il faut dépasser les apparences dans ce texte...)

News : J'ai le grand honneur de vous annoncer qu'une grande artiste que j'apprécie énormément à accepter de me prêter ses oeuvres pour la couverture du recueil. Elle représentera la tolérance. Vous en saurez plus très prochainement! :-)

samedi 3 mai 2008

Publicité et remerciement !






(Samedi 28 février)5000 visites, Près d'un an après la création de ce blog, toutes ces visites me font ne pas regretter de l'avoir fait. 5000fois MERCI!

(Mardi 28 octobre) 4000 visites, Aujourd'hui et plus que jamais je vous remercie de venir aussi régulièrement sur mon blog, petite goutte d'eau perdu dans la blogosphère qui me fait apprécier les joies d'être auteur. Merci également d'acheter mon livre. Encore une fois, je suis étonné que les gens s'intéressent aussi fortement à lui et merci des compliments fait, je suis très heureux d'avoir réussi à faire comprendre ce que je voulais mettre dans ce livre. Merci beaucoup!

(Dimanche 13 juillet) 3000 visites, je suis toujours étonné de voir qu'on me lit aussi souvent, merci de votre soutien, de votre fidélité et de vos commentaires! J'espère être à la hauteur de cet échange et ne pas décevoir les gens qui liront mon recueil... Merci encore et toujours!

(Lundi 26 mai) 2000 visites, merci beaucoup, je suis content "des liens et des lys" que ce blog à créer et de nos échanges partagés qui je dois le dire me rassurent beaucoup! MERCI!

(Samedi 3 mai) Déjà 1000 visites, merci beaucoup de venir partager mes écrits, merci aux gens de passages, aux fidèles qui se reconnaîtront et de vos très encourageants commentaires, MERCI!

Il est également grand temps de faire connaître un peu plus ce blog, ainsi ceux qui veulent me faire connaître, peuvent ajouter un article de moi sur leur blog et je mettrai un lien spécial sur celui-ci. Pour me le faire savoir un commentaire sur cet article et n'hésitez pas à décrire en 2-3 lignes votre blog! :-)

Pour vous connaître encore un peu mieux, et avoir une trace de vous, j'ai crée tout spécialement un Myspace et un skyblog, ainsi pour ceux qui veulent nous pourrons nous ajouter dans les amis et ainsi garder contact plus facilement.

Merci encore et à très bientôt!

http://www.myspace.com/jeuxdecritsintimes

http://lesmots1789.skyrock.com/
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Vos blogs ayant écrits un article sur moi, j'espère que la liste s'étoffera au fil du temps... Alors faites passer le mot! :-)

http://benji1186.skyrock.com/

http://justforyou059.skyrock.com/

http://xodeathnotexotextes83.skyrock.com/

http://xox-jesuismoi-xox.skyrock.com/

http://0o-let-me-dream-o0.skyrock.com/

http://poesiadiamore.skyrock.com/

http://itaka------inuzuka.skyrock.com/

http://danielmorin.blogspot.com/

http://infospartage.blogspot.com/

http://ascros.blogspot.com/

http://missbelzebuth-illusions.skyrock.com/

lundi 28 avril 2008

Petit prince

Un texte inspiré de l'un de mes livres préférés...

















Petit prince


Je suis pris pour celui que je ne suis pas.
On dit que je suis jaloux de cette personne-là,
Vérité ou erreur ?
Je suis pris pour celui que je ne suis pas.
La souffrance ne m’atteint pas,
Vérité ou erreur ?

Sans mentir, face au miroir,
Je suis sûr de ma réponse.
Seulement l’entendre, ce n’est pas le croire.
Je me doutais. Arrêtez de crier. Silence !
Je m’efface, me lasse et m’égare dans ma vallée.
Sans me contredire, je me retire : je suis bon prince.

Vous vouliez bien faire, mais je ne vous reproche rien.
Vous voyez bien que ça ne va pas, je ne demande rien.
Vous dialoguez, il est trop tard.
Vous voyez bien que je ne suis plus le tzar.

Je suis pris pour celui que je ne suis pas.
Ma vie est meilleure que cette personne-là,
Vérité ou erreur ?
Je suis pris pour celui que je ne suis pas.
Jugez ! Sans amour, le malheur ne m’atteint pas,
Vérité ou erreur ?

Sans rien dire, je reste dans l’ombre.
Je ne sors pas et reste sous le marbre.
Délaissé, je suis contrarié, presque isolé.
Je veux mon linceul, je suis persécuté.
Je brouille les pistes mais je reste le roi de ma vallée.
Sans prétention, je me retire : je suis bon prince.

Vous vouliez connaître la vérité,
Vous la connaissez. Pourquoi ne pas l’accepter ?
Vous voulez faire semblant de ne pas savoir,
Vous voyez pourtant que votre histoire est illusoire.

Je me retourne une dernière fois : je suis bon prince.
Je n’entends toujours pas ces mots, je pars :
Je suis le petit prince…


(Texte déposé sous copyright)

lundi 21 avril 2008

Jeux d'écrits intimes : le titre

Plus de 80 % des personnes ayant voté ont trouvé que le titre était un très bon choix (66%) ou bien (16%), contre 17 % "peux mieux trouver "et 2% "ne convient pas", ainsi j'annonce officiellement que le titre du recueil s'intitulera : "JEUX D'ECRITS INTIMES"

J'espère pouvoir vous montrer la couverture prochainement une fois que l'éditeur et moi auront validé une des maquettes que nous sommes en train de faire! :-)















Jeux d’écrits intimes

Jeux de je,

D’écrits de l’âme,
Des cris de l’être,
Des cris intimes.

Je de jeux,

Aux quatre as,
De pique,
De trèfle,
De cœur,
Et de carreau,
De treize larmes
Par saison,
Qui bissextile,
S’explique,
De deux larmes
De plus,
Joker,
Dans ce jeu
De faussaire.

Jeux, je,

D’iris, d’éclipse,
D’éclipse des lys factices.
Tragi-comique, soleil en feu,
L’encre se mêle au jeu,
D’un ciel nébuleux,
Où l’onde s’écoule de mes yeux.

Je, jeux,

D’arc-en-ciel,
Au contour de fiel,
Où s’imaginent éternelles,
Mes larmes d’aquarelles,
Sur la toile d’un éphémère,
Dormant hors de l’éther.


(Texte déposé sous copyright)

lundi 14 avril 2008

Quintessence














De là où je suis, regarde-moi...
De là où tu es, entends-moi...

Éternel, sens-moi,
Éternel, « Toi & Moi ».

Sans paniquer, touche-moi...
Sans regretter, goûte-moi...

Et dans la lueur : Aime-moi…


(Texte déposé sous copyright)

samedi 12 avril 2008

Génie



En rapport avec mon précédent texte "Je pense...mais qui suis-je?", voilà un lien amusant dans le même thème. Un génie essaye de trouver la personne à qui vous pensez. Des fois, c'est un peu tiré par les cheveux vu les questions qu'il nous pose, mais des fois, c'est impréssionnant! Vous me direz si ça a marché pour vous et a qui avez-vous pensé! :-)

http://www.akinator.com

lundi 7 avril 2008

Je pense... mais qui suis-je?

La pensée synonyme d’être,
Être synonyme de mal-être.

Je pense donc je suis...
Mais qui suis-je ?

Telle est la question !

Shakespeare ne m’a pas dit…

Mais je suis…

Je suis l’or,
Pour celui qui me dévore.
La lame de celui
Qui vit.

Je suis l’ordure,
Pour celui qui me torture.
Celui qui fait réfléchir,
Qui allie le pur au pire.

Je suis l’ombre,
Pour celui qui ne me voit pas.
Je suis sombre,
Pour toi que je ne veux pas.

Je suis l’amant
De ma plume,
D’un système savant
D’amertume.

Je suis le secret,
D’une vie ancrée.
La conscience,
De celui qui pense.


(Texte déposé sous copyright)














Être ou ne pas être?

lundi 31 mars 2008

Système

Entrez dans le système d’un anathème,
1, 2, 3… algorithmes sont toujours les mêmes,
Grand architecte de l’univers : numerus clausus,
Calculs mathématiques, nous : vulgum pecus.

Aucune logique n’est démontrée, tout peut être transposé,
Tout peut disparaître, nombres entiers comme premiers,
Les rattachés, comme les isolés, les mal-aimés…
Triste se répète la division, la soustraction,
Tente en vain l’addition, la multiplication.

Aucun nombre n’est parfait, il y a juste des privilégiés,
Qui arrivent sans cesse comme obligés.
Ils veulent donner un sens au système, se rassurer,
Et trouver la solution au problème,
Jusqu’à en devenir blême.

Concept abstrait, jusqu’alors jamais délié,
Mathématique impossible à déchiffrer,
L’expérience l’a démontré…
Sortir de ce système binaire sans revenir déchu,
En revenir indemne est peine perdue.

Il pourra monter aussi haut qu’il le voudra,
Tenter n’importe quoi, le système est défectueux.
Infiniment grand ou infiniment petit,
Le nombre sera toujours multiplié par zéro.
Alors le système est-il erroné ou bien voulu ?
Ou « nécessaire » ? Car je ne vois que la formule 1+0xy.

Celui qui sait résoudre cette équation on ne l’aime,
Et il comprend que tout ceci ne rime à rien dans ce système…

samedi 29 mars 2008

Questionnaire de Proust



Voilà un questionnaire qui dévoilera quelques parts de mystère...




Que représente pour vous le Paradis ? Etre heureux 79% du temps.

Que représente l'Enfer ? Connaître le bonheur et savoir qu’il ne reviendra jamais.

Quel est pour vous le comble de la misère ? Le comble de la misère c’est de posséder des richesses et ne pas savoir s’en servir.

Votre qualité préférée chez l'homme ? La gentillesse.

Votre qualité préférée chez la femme ? La tendresse.

Votre vertu préférée ? Le perfectionnisme de l’âme.

Ce que vous appréciez le plus chez vos amis ? Leur capacité à ne pas vivre dans le passé.

Pour quelles fautes avez-vous le plus d'indulgence ? Les pieux mensonges.

Le principal trait de votre caractère ? Une envie de perfection.

Votre principal défaut ? Je sais pas mois, l’impatience, colérique, la capacité à se protéger des sentiments… Il y en a tellement...

Votre principale qualité ? La tolérance.

Votre drogue ? La poésie serait la réponse idéale que je devrais mettre mais plus généralement l'écriture-la lecture-la musique-le cinéma...

Votre rêve de bonheur ? J’aime beaucoup la phrase de Saint-Exupéry qui résume assez bien mon rêve de bonheur : « Fais de ta vie un rêve et de tes rêves la réalité. »

Quel serait votre plus grand malheur ? Je le vis actuellement : "être lucide". ("Trop de raison est sans doute la pire des déraisons ; voir la vie telle qu'elle est et non telle qu'elle devrait être, n'est ce pas là folie suprême?" Miguel De Cervantès)

Où aimeriez-vous vivre ? Où il y a de belles rencontres à faire.

Qui auriez-vous aimé être ? Léonard de Vinci entre autres…

Le don de la nature que vous aimeriez avoir ? Joker.

Aimez-vous le sport ? Non ou très peu.

Votre occupation préférée ? Écrire.

Vos prénoms favoris ? Arthur, Jack, Lily, Diane, Klaus...

La couleur que vous préférez ?Le violet, les couleurs saturées.

La fleur que vous aimez ? L’orchidée.

L'oiseau que vous préférez ? Par ordre : le phoenix (on a jamais dit que ça ne pouvait pas être un animal fabuleux :-)), la colombe, le corbeau, l’aigle royale, la pie.

Vos auteurs favoris en prose ? Mylène Farmer, Amélie Nothomb, J.k. Rowling, Anne Cassidy, Agatha Christie...

(Vos livres préférés : Contes et paraboles de sagesse du boudhisme de Jean Vernette, le journal intime d'Ellen Rimbauer, ma vie à Rose Red...)

Vos dramaturges préférés ? Shakespeare et Sophocle.

Vos poètes préférés ? Mylène Farmer, Baudelaire, Edgar Allan Poe, Emily dickinson…

Votre compositeur favori ? John williams incontestablement, Laurent Boutonnat et Gabriel Fauré.

Votre peintre favori ? Stanne, Francesco Brunetti, Farell…

Votre réalisateur favori ? François Ozon, Luc Besson…

Votre film préféré ou à conseiller ? Un monde meilleur de Mimi Leder, le fabuleux destin d’Amélie Poulain de Jean-Pierre Jeunet, 8 femmes de François Ozon et tant d’autres….

Vos acteurs / actrices favoris ? Jonnhy Deep, Merryl Streep, Edward Norton, Meg Ryan, Jim Carrey, Whoopi Goldberg, Keanu Reeves, Sandra Bullock, Julia Roberts, Robin william etc.. Pour citer au moins une personne française je vais ajouter : Emanuelle Béart.

Vos héros / héroïnes dans la vie réelle ? Joker. Et oui je sais c’est le deuxième.

Vos héros / héroïnes dans la fiction ? Pour la symbolique Don Quichotte, et après y’en a trop, je m’attache beaucoup aux personnages de fiction.

Vos héros / héroïnes dans l'Histoire ? Sans parler de héros ce sont des gens qui me fascinent par leur choix : Jeanne D’Arc, Cléopatre, Siddharta Gautama, Merlin et pour être plus contemporain, Marilyn Monroe et Kurt Cobain.

Les caractères historiques que vous détestez le plus ? Pol Pot, Hitler, Staline mais il n’y a pas qu’eux, vous pouvez y rajouter toutes les personnalités politiques qui ne font rien contre l’injustice.

Ce que vous détestez par-dessus tout ? La trahison.

La réforme que vous estimez le plus ? Peut être réforme est un mot inadéquat mais j’admire le principe des restos du coeur.

Le fait militaire que vous admirez le plus ? Je n’admire aucun fait militaire, la guerre est un des pires fléau de l’humanité.

État présent de votre esprit ? Le paradoxe...

Avez-vous un regret ? Seulement un ?

Comment aimeriez-vous mourir ? Proust avait dit : "J'aimerais mieux pas" Mais pour répondre à la question je dirais que j’aimerais mourir avec le choix.

Votre devise ? C’est une devise que j’ai inventé il y a pas longtemps qui est : « La seule chose dont on peut vraiment être sûr c’est que rien ne se passe jamais comme prévu. »

lundi 24 mars 2008

Et même si...













Et même si je tombe dans les cieux,
L’enfer sera à mes pieds.
Par l’iris de mes yeux,
L’Éden sera voilé.

Et même si je perds mon temps,
L’erreur sera partagée.
Par l’esprit de mon tempérament,
La lumière sera à mes côtés.

Et même si je dois me foutre en poussière,
L’obscur sera ma piété.
Par mon corps brûlant dans la braise,
L’espoir sera sans pitié.

Et même si je m’évade,
Le sale sera dompté.
Par l’eau du temple de Jade,
La foi sera dressée.

Et même si je te donne mon cœur,
La mort ne saura où aller.
Par la force de la terre,
La vie ne sera plus jamais.

Et même si je meurs,
Et que le rendez-vous est donné,
Je ne suis pas sûr de te retrouver…


(Texte déposé sous copyright)

Conjugaisons













Ma vie est à l’imparfait,
Ce que mon présent est au passé.
Si le futur m’engendre,
Alors que les subjonctifs me « mordre ».

Il eût fallu mes passés simples mal conjugués,
Pour que mes futurs antérieurs soient aussi torturés.
Il eût fallu mes plus-que-parfaits eugéniques,
Pour que mes impératifs soient dialectiques.

Rage de mon présent,
La vie au futur est mensonge maintenant.
Ô rage de mon temps,
Le mode conjugal est malveillant.

Aux conditionnels, j’aurais voulu oublier.
Avec mes auxiliaires, tout recommencer.
Avoir et être oublier,
À titre indicatif : « Pour mieux recommencer ! »

Ailes des papillons de la nuit éphémère,
Qui battent comme un cœur téméraire,
Au passé antérieur qui « brave », qui « brave »,
Pour vivre à l’infinitif lointain suave.

Lâche ! Lâche ta colère la terre sur moi.
Condamne mes passés composés pour la dernière fois.
Que tes rimes participent aux temps insensés,
Pour que je puisse mourir sans temps conjugué.


(Texte déposé sous copyright)

Spirale



Spirale


Adn,
Cristaux,
Molécules,
Atomes,
Noyaux,
Protons,
Neutrons,
Quarks...

Débute
Sans but
Une spirale,
Tourbillon de la vie,
Synergie
D’un cercle infernal !


(Texte déposé sous copyright)

mardi 4 mars 2008

Jeux d'écrits intimes : le blog














"La mort est la création de toute chose..."

Un cercle, une spirale ayant pour vocation de faire découvrir quelques un de mes textes qui seront dans mon futur recueil... Un cercle, une spirale révant d'un partage, d'un échange, de rencontres... Alors ne vous privez pas d'écrire quelques messages...

Bon voyage au sein de ce cercle, de cette spirale...

Chris