mardi 1 décembre 2009

The end...

C'est toujours difficile d'arriver à la fin de quelque chose. J'ai été vraiment content et heureux de partager ce blog et mes écrits avec tous ceux qui ont pu venir me rendre visite. J'espère que je vous les rendu également, je n'oublie pas non plus vos blogs, même si je ne laisse pas toujours un message...

Voilà mon dernier article sur ce blog, qui vous aura permis de découvrir les textes de mon premier recueil "Jeux d'écrits intimes" qui est toujours en vente ici. N'hésitez pas à vous le procurer, pour le découvrir, le redécouvrir, ou pour l'offrir aussi. Malgré tout, Internet ne remplace le livre mais c'était une façon de faire découvrir mes oeuvres aux plus grands nombres...

J'aimerais ajouter que c'est aussi le moment de refaire un tour sur ce blog, grâce au sommaire sur la droite (Table) qui donne l'intégralité des textes qui se trouvent ici par titre, et aussi utilisez le moteur de recherche sur votre droite, en tapant un mot qui vous plait, un thème, un auteur par exemple, vous pourrez découvrir s'il y a dans ce blog, le sujet que vous souhaitiez.

Merci beaucoup, et surtout, ce n'est pas la fin. C'est la fin de ce blog certes, mais l'histoire continue sur Bouquet d'amour et Gris Moire, mes derniers recueils et nos nouveaux rendez-vous de partage.

A bientôt!

Merci de votre fidélité!

P.S : Après un passage au salon du livre de Nancy et de Mouans-Sartoux, des dédicaces prévues pour le nouveau livre "Gris Moire", et plein de projets dans la tête, je suis à la recherche de nouveaux diffuseurs.

Ainsi, si vous connaissez une librairie qui souhaiterais vendre mes livres, ou un autre magasin (Lelcerc, Fnac par exemple...), n'hésitez pas à me contacter pour mettre tout ça en place.

Je fais également des interventions dans les lycées et collèges et médiathèques avec des études de mes textes en collaboration avec les professeurs de français. Si vous voulez également proposer mon livre à votre CDI, contactez moi!

Je mettrais bientôt une affiche en ligne, vous pourrez ainsi la montrer et faciliter l'échange.

Merci à tous de vos encouragements, de votre aide, et de vos visites!

Transfiguration


















Regard hagard. Silence hasard.
Le cadre me prend à part.
Emblème solitaire s’achève.
Subsiste en ce lieu sans contour, la sève.
Un homme a saigné.
OEuvre inachevée, dévêtue a crié :
« noli me tangere.»

C’est la vérité qui approche pas à pas,
Mosaïque est mon état comme sourit mona Lisa.
Le corps, un royaume anobli,
La couronne soluble la prophétie.
Le martyr et ses apôtres,
Comprendront que ponce pilate c’est les autres.
Fidèle parmi vous les rois, chacun porte sa croix.
Où commence notre foi ?

Le corps est un temple,
Que les «autres» contemplent.
La beauté c’est de savoir cacher sa laideur,
Quand on ne possède la noblesse du coeur.
L’unique est absolu, la dualité éternelle,
Elle est transgénérationnelle.

Cheveux batailles comme la marmaille,
Prend la pause des ecchymoses.
Au jour morose,
La science infuse explose.
Apparaît la main salvatrice,
Qui vient délivrer des sévices.
Transfiguration au sens figuré,
Si tout était à l’envers ce serait parfait !

En cette phrase tout est expliqué :
La vie est une spirale car elle n’a ni début ni fin,
C’est un jeu où le départ est l’arrivée.
Transcendante vie méphitique,
Semée d’un parcours initiatique,
En un geste symbolique d’emprunt,
Les pieds et mains détachés,
Si pour vivre il faut mourir,
Alors je peux partir…

Sur le dos d’une colombe m’envoler…